samedi 18 novembre 2017
Le projet écologique de Viña Ijalba

Le projet écologique de Viña Ijalba

Dionisio Ruiz Ijalba est né à Nestares, dans la Rioja, il y a 80 ans. Apparemment rien ne le poussait à devenir vigneron. Dans sa jeunesse, il était camionneur pour une entreprise de béton qui vendait partout en Europe. Il découvre que l’industrie de la construction est foisonnante et que l’Espagne est en retard. Il en déduit que son pays natal a un grand avenir dans ce domaine, ce qui le pousse à installer sa propre usine de béton, à 38 ans. Pour faire du béton il a besoin de gravier, ce qui le conduit à rechercher des terrains où il pourrait en extraire. À l’époque il y a de nombreux vignobles abandonnés, dont les terrains pauvres l’intéressent au plus haut point. Il les achète ou fait des arrangements avec les propriétaires, remue la terre, extrait ses graves et laisse derrière lui un désert. Il s’aperçoit que certains aplanissent ces terrains et plantent des amandiers et du tournesol.

Dionisio Ruiz Ijalba aime le vin et se demande s’il n’y aurait pas moyen de restituer la terre à la vigne.

En 1975, il aplanit ses carrières de gravier, ajoute 50 cm de calcaire pauvre et plante ses premières vignes. Il choisit des cépages indigènes qui ne sont pas très cultivés dans la Rioja comme le Gracian, la Maturana Blanca, le Tempranillo Blanco et la Maturana Tinta (rouge). Il travaille pour son plaisir et selon son intuition, car ses entreprises de béton lui assurent une indépendance financière.

En 1994, Viña Ijalba commence sa conversion à l'agriculture biologique, et en 1998 met en marché son premier vin certifié bio. À l'heure actuelle, les principes écologiques sont appliqués tout au long du processus dans la vigne et le chai: couverture végétale entre les vignes, aucun usage d’insecticides ou de fongicide synthétique. Pour lutter contre les champignons on y emploie uniquement le soufre colloïdal ou la bouillie bordelaise. Les insectes nuisibles sont combattus par confusion sexuelle avec l’emploi de phéromones. Récoltes manuelles dans des boîtes de 20 kg, et sélection manuelle des grappes.

En plus de la viticulture biologique, Viña Ijalba développe un programme intéressant de rétablissement et de préservation de cépages autochtones minoritaires ou en voie de disparition. Ils ont une plantation expérimentale avec 100 variétés différentes, dont 70 sont traditionnelles à la Rioja

Le domaine comprend 80 hectares de vignes en propre qui sont des anciennes carrières. Il contrôle aussi 40 Ha supplémentaires. Son chai souterrain dispose d’un parc de 2500 fûts. Ijalba produit environ 700 000 bouteilles par an.

À l'heure actuelle, Bodegas Viña Ijalba reste un domaine viticole familial, conduit par la deuxième génération.

J’ai dégusté l’Ijalba Reserva DOC Rioja 2012, 80% Tempranillo et 20% Graciano, 14 degrés d’alcool.

Tri sélectif des raisins, après éraflage et pressurage doux, fermentation en cuves inox à température contrôlée. Élevage pendant deux ans en barriques de chêne de 225 litres. Après filtrage, le vin repose en bouteille pendant un an avant sa commercialisation.

roger vina ijalba reserva2012

Robe couleur rubis aux teintes tuilées. Bouquet complexe de prune, de groseille, de cerise, de framboise, d’épices douces comme la cannelle et la cardamone; des notes de vanille, de noix, de tabac, de cacao et de café.

Ample en bouche, velouté, riche en tanins, soyeux avec une belle masse fruitée de mûre, de groseille, de fraise, des notes de chocolat et de vanille également, une bonne dose d’acidité, mais à la fois de l’harmonie et de l’élégance. Une longue finale gourmande et fraîche.

Excellent avec un plateau de viandes froides, surtout avec le Jamón Ibérico, délicieux également avec des fromages à pâte ferme comme le Manchego, le Comté, le Parmesan et le Gruyère vieilli en grotte. Parfait avec des viandes blanches et rouges, accompagne avec bonheur les pâtes. Je conseille de le servir à 16 degrés.

L’Ijalba Reserva est un vin de longue garde qui pourra se conserver en cave jusqu’en 2025.

Ijalba Reserva 2012 est disponible à la SAQ, code 00478743. Prix 20$.

LIENS :

Viña Ijalba 

Représentés au Québec par Charton Hobbs 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directeur Division Vins Fins
Tél.: 514 353 8955, poste 358

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...