jeudi 23 novembre 2017
Holguín se fait belle pour épouser l’avenir

Holguín se fait belle pour épouser l’avenir

Lorsque Christophe Colomb arrive à Cuba en 1492, il mouille sur la côte de Bariay dans la région qui s’appelle aujourd’hui Holguín.

Il écrit dans son journal : «C’est la terre la plus belle que des yeux humains aient contemplée».

roger holguin paisaje bariay

Holguín se trouve à 685 kilomètres au sud-est de la Havane et c’est la quatrième province par sa taille avec 9 318 kilomètres carrés; elle a une population de 1 250 875 habitants. C’est ici où sont nés Fidel et Raúl Castro. La capitale est la ville d’Holguín.

roger holguin carte

La région est riche et variée. Elle compte 40 plages pour le plaisir des visiteurs; Pesquero, Esmeralda et Guardalavaca en sont les plus réputées. Les eaux sont cristallines et des plages de sable blanc à perte de vue. Il y a 900 sortes de poissons, 4000 sortes de mollusques et plus de 300 espèces d’oiseaux. La végétation est luxuriante et offre des grandes possibilités pour les excursions et l'écotourisme.

roger holguin damier

Holguin est une région de culture. L’éducation est totalement gratuite à Cuba, même à l’université. Les médecins holguinais sont réputés en stomatologie, en cancérologie et en ophtalmologie et il y a un tourisme médical pour des patients du monde entier.

Dans un cadre culturel, Holguìn a un orchestre symphonique et une troupe d’opéra.

roger holguin zarzuela cubana cecilia

La zarzuela cubaine Cecilia, interprétée par une diva locale à la voix d’ange.

La ville est également riche en chœurs, et compte avec les meilleures troupes de danse, de ballet, de ballet aquatique, de théâtre, et un cinéma d’avant-garde.

roger holguin chorale

Une chorale

Il y a de nombreuses fêtes populaires pleines de couleur, comme les Romerias de Mayo, qui à l’origine était une fête religieuse et qui est aujourd’hui une joyeuse explosion de créativité.

roger holguin romerias mayo drapeaux

Toute la jeunesse participe, avec des défilés et des chars.

roger holguin romerias mayo femmes

Pour contempler la ville d’Holguín, il faut monter à la Loma de la Cruz, une colline qu’on peut aborder à pied, en escaladant 465 marches, ou par la route. On y admire cette ville de 300 000 habitants, ordonnée en damier, avec de nombreux parcs, qui lui ont donné le nom de Ville des parcs.

roger holguin ville

Holguín a beaucoup de personnalité et montre une belle architecture.

roger holguin periquera

La Periquera

La Periquera, le centre culturel Plaza de la Marqueta et la cathédrale San Isidro de Holguín sont des véritables joyaux.

roger holguin catedral san isidoro

De nombreux hôtels de charme, meublés avec goût, offrent des services personnalisés. C’est une ville de cafés, de commerces, une ville grouillante et intéressante.

Une autre ville à découvrir c’est Gibara; je suis arrivé en catamaran et de nombreux voiliers et des bateaux rapides sont venus tournoyer autour de nous.

roger holguin voiliers

Gibara a merveilleusement conservé son architecture coloniale.

Dans son programme de valorisation, le ministre du Tourisme Manuel Marrero Cruz l’a nommée nouvelle destination touristique, à la Foire Internationale du Tourisme Fit Cuba 2017. Il a inauguré du même coup un Club Nautique, un restaurant de fruits de mer et l’hôtel Plaza Colon dans une magnifique maison patrimoniale. Il ne faut pas manquer de visiter la Casa de la Cultura.

roger holguin casa cultura

Tout près de là se trouve le parc Calixto Garcia, où l’on peut admirer l’église paroissiale, une des plus anciennes de la ville, et la Statue de la Liberté au visage d’une Gibareña.

roger holguin iglesia

On y entend ici les notes d’un piano oriental qui fonctionne avec des cartes perforées et que l’on fait tourner avec une manivelle. Avant l’invention de la radio, ils étaient très populaires dans toute l’Amérique latine, lorsqu’on n’avait pas la chance de compter avec une pianiste dans la famille. Il y a aussi à cet endroit une collection d’appareils photo et de caméras anciennes.

Il faut aussi s’arrêter au Cinéma Jiba, qui est le siège du prestigieux Festival du Cinéma Pauvre, fondé par Humberto Solas, aujourd’hui rebaptisé Festival international de cine de Gibara.

roger holguin rue gibara

Un peu plus loin il y a une fabrique de cigares. Dans une maison coloniale de la rue Principale, il y a la Galerie Cosme Proenza, qui comporte 14 œuvres grand-format du célèbre peintre de Gibara. Il y a encore le Musée des Arts Décoratives qui est situé dans un édifice néo-classique de 1872. On y trouve un mobilier et des objets décoratifs qui datent du XVIIIe et du XIXe siècle. Arrêtez-vous à la Casa del Tango.

roger holguin cssa del tango

Il y a une belle salle ouverte sur la rue où des professionnels dansent le tango, mais si vous aimez danser, n’hésitez pas à inviter n’importe quelle personne du public, car les Gibareños et les Gibareñas sont passionnés de tango. Vous finirez votre visite par une promenade jusqu’au mirador, d’où vous admirerez la ville, la mer et la campagne environnante.

Le Parc Nacional Bariay est une aire naturelle protégée, où se trouve le Monument aux deux civilisations amérindienne et espagnole.

roger holguin monumento

Un peu plus loin on trouve une reconstruction d’un village amérindien tel que décrit par Christoph Colomb.

roger holguin village indien

Cette région produit un très bon Rhum Bariay.

Pour la détente, les plages, la musique, le rhum, la marche en montagne, l’exploration marine, le confort, les fruits de mer, le romantisme et la sécurité, la place pour moi, c’est Holguín!

Découvrez-la, elle est belle dans les quatre saisons!

roger holguin danseurs cuba

LIENS :

Infotur Cuba

Bureau de Tourisme de Cuba à Montréal 
Section Tourisme - Consulat Général de Cuba 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directrice  
300, Léo Parisseau, suite 2121, Montréal (Québec) H2X 4B3
Tél.: 514 844-7307

Cuba Travel  

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...