mardi 21 novembre 2017
Une semaine de rêve à Cayo Santa Maria

Une semaine de rêve à Cayo Santa Maria

Je visite Cuba à tous les hivers, depuis 30 ans.

La beauté des plages, le confort des hôtels, le charme des villes coloniales, le rhum, la musique, la sécurité pour les touristes et surtout la gentillesse et la gaieté de gens, ont gagné mon cœur depuis longtemps.

Je connais presque tous les recoins de Cuba mais cette année j’ai visité pour la première fois Cayo Santa-Maria et j’en ai été épaté.

On arrive à l’aéroport de Santa Clara et on prend un confortable car qui nous amène jusqu’à notre île; cayo veut dire île. Ils ont construit en partenariat public-privé, depuis Santa Clara, une longue route avec 6 ponts. Elle traverse plusieurs autres îles où poussent des villages pittoresques où habitent généralement les employés des hôtels car à Cayo Santa Maria il n’y a que des hôtels. Le mien était l’Ocean Casa del Mar inauguré il y a tout juste un an. Un cinq étoiles plein de lumière, sur le bord de mer.

roger cayosantamaria9

Après nous être installés et restaurés nous sommes allés dire bonjour à la mer. La plage était longue et de sable fin impeccablement blanc, l’eau était limpide et bleue comme le ciel. La mer était calme, nous nous sommes baignés, l’eau était magnifique et cristalline. Toute la semaine la température est demeurée entre 27 et 29 degrés.

Après le bain nous avons demandé à la réception s’il était possible de changer de chambres, car nous étions en rez-de-chaussée, et nous préférions nous trouver à l’étage, pour la vue d’abord, et ensuite pour notre intimité loin du regard indiscret des passants.

roger cayosantamaria10

Silvia, Yandry, et Katia

Silvia a reçu notre demande et Yandri Ramos, le Directeur de la Réception a immédiatement autorisé le changement. Nous nous sommes donc retrouvés avec deux chambres au premier étage avec terrasse et vue sur mer d’un côté et vue sur la piscine de l’autre.

roger cayosantamaria7

Il y a deux superbes piscines à Ocean Casa del Mar, très bleues, et chacune avec un bar central très bien fourni. En fait Casa del Mar ne possède pas moins de 9 bars, de quoi ne jamais mourir de soif. Si le Mojito reste toujours populaire, les barmans sont aujourd’hui des professionnels qui peuvent composer les plus savants coquetels à l’égal de ceux de New York ou de Montréal. Mettez au défi Alexander, Pedro ou Miguel, vous serez étonné de ce qu’ils peuvent faire pour vous épater. Les boissons sont sans frais, mais il ne faut pas oublier un pourboire lorsqu’on est satisfait.

roger cayosantamaria11

 

Nous avons souvent pris un café; Cuba produit des cafés exquis qui nous étaient toujours servis avec un sourire.

En fait de nourriture, avec 9 restaurants, Casa del Mar peut combler toutes nos fringales. La cuisine est assurée par des jeunes chefs très bien formés et passionnés de cuisine. Tous les samedis, sur la terrasse, il y a des cochons de lait qu’on fait tourner à la broche. Une merveille.

roger cayosantamaria5

Justement j’ai connu un producteur cubain de porcs qui célébrait son anniversaire de mariage à l’hôtel avec sa famille. Il élève des milliers de porcs pour les cuisines des hôtels. Comme quoi, un homme intelligente et travaillant peut très bien réussir à Cuba comme ailleurs.

roger cayosantamaria2

Le Cocotal est le plus grand restaurant avec 680 places à l’intérieur et 180 en terrasse, mais les autres sont plus petits avec environ 70 places chacun. Au Blue Moon la cuisine est internationale, au Limoncello elle est italienne, au Neptuno fruits de mer, on l’aurait deviné, au Boca Marina méditerranéenne, à El Compay c’est de la cuisine créole, à l’Origami, orientale, au Ranchon de PLaya Concha, et au Privilège, on vous sert une cuisine internationale de qualité. On n’a pas besoin de réserver dans aucun restaurant, et le Boca Marina est ouvert 24 heures.

roger cayosantamaria12

Au Cocotal il y a une grande variété de mets : salades, bœuf, volaille, porc, fruits de mer, poissons de toutes sortes et apprêtés de différentes façons, une abondance de légumes, des corbeilles de pain frais. Naturellement pour le dessert, des plateaux de gâteaux différents tous les jours, des fruits exotiques en abondance, et des crèmes glacées.

roger cayosantamaria6

Il y a un très bon gymnase à l’hôtel, pour vous aider à perdre du poids.

roger cayosantamaria4

Une brigade de jardiniers veille à la beauté des jardins et des allées, avec des parterres de plantes exotiques qui charment la vue.

roger cayosantamaria1

On peut d’ailleurs se marier à Cuba; les jardins, un superbe gazebo et des limousines d’époque font les délices de bien de personnes qui veulent s’unir pour la vie.

Il y a aussi des salles de conférences pour les entrepreneurs lorsqu’ils souhaitent faire des réunions de travail tout en profitant des charmes de Cuba.

À toute heure du jour il y a des animations dans différents secteurs de l’hôtel, danse, cours d’espagnol, jeux pour toute la famille, des activités dans la piscine pour petits et grands. Le soir au théâtre il y a des spectacles de qualité : music-hall, danse et musique cubaine, charleston, magie.

Mon activité préférée était la mer, si belle, si claire.

Certains qui faisaient des plongeons en apnée sont revenus avec de grands coquillages roses, les célèbres lambis. Il y a un secteur de la plage où se tiennent les pélicans. Ils sont énormes et si bien charpentés qu’ils pourraient facilement soulever un homme. Heureusement, ils n’aiment que les poissons et ne sont pas dotés de griffes mais de pattes palmées. Lorsqu’ils passent au-dessus de nos têtes, on a l’impression de se retrouver dans le film Jurassic Park.

roger cayosantamaria8

L’eau tiède, et des vagues pas trop fortes peuvent vous bercer durant des heures. Des poissons argentés viennent tournoyer autour de nos jambes et attendent que nous remuions le sable avec vos pieds pour venir manger le planton. Parfois ils nous caressent les jambes tout doucement pour nous remercier.

Le soleil magnifique vous fait un beau bronzage sur commande à moins que l’on préfère se reposer sous les parasols de palmiers.

Le soir, le ciel sans nuage et sans pollution nous dévoile son manteau constellé d’étoiles avec la Voie Lactée, la Grande et la Petite Ourse et les planètes qui semblent très proches.

Un grand effort est fait maintenant à Cuba pour donner le meilleur service. Les jeunes s’investissent dans des carrières de tourisme et d’hôtellerie. Tous les hôtels doivent accueillir des stagiaires qui pratiquent ce qu’ils ont appris dans leurs écoles sous la surveillance des professionnels. Le résultat c’est que le personnel est embauché à 18 ans. Ils sont jeunes, ils sont beaux, connaissant très bien leur métier, travaillent avec enthousiasme et sont très professionnels.

roger cayosantamaria3

 

Claudia nous faisait le service à table tous les jours avec beaucoup d’élégance.

Merci amis Cubains, ne changez pas. À l’année prochaine!

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...