dimanche 19 novembre 2017
Richesses régionales – 2e partie Crédit photo : Fromagerie Bergeron / Site Web des ARRÊTS gourmands de la Chaudière-Appalaches

Cette présentation des richesses régionales est issue de collectes de données et d’un travail de collaboration avec les regroupements agroalimentaires de chacune des régions touristiques du Québec. 

* Extraits du livre «Histoires de gourmands / Culture culinaire» *

Chaudière-Appalaches

Conjuguant tradition et innovation, cette région a su développer une cuisine distinctive. Cette cuisine s’inspire des ressources abondantes de la région, dont l’érable à sucre pour lequel la région est le principal producteur au Québec. Chaudière-Appalaches est bien identifiée, entre autres, par la production du porc et des œufs de consommation. On y trouve également la caille, le faisan, la pintade, le lapin et même le sanglier, sans oublier l’esturgeon noir du Saint-Laurent. Cette région se démarque par ses entreprises affichant fièrement l’enseigne «Arrêt gourmand». Ce réseau régional met en vedette les produits de nos terroirs et propose aussi des circuits de balades gourmandes. Pour découvrir et goûter les saveurs de Chaudière-Appalaches, on n’a qu’à partir à la recherche de ces panneaux promotionnels.

Charlevoix

La topographie de la région favorise une production agricole particulière. Depuis déjà plusieurs années, des producteurs et jardiniers maraîchers ont introduit de nouvelles cultures telle la pomme de terre bleue. Des élevages spéciaux s’y implantent et on y trouve piscicultures de truite, élevage d’agneaux, de veau. L’industrie fromagère y est également très présente et La laiterie Charlevoix, de Baie-Saint-Paul, est certifiée économusée du Fromage. C’est une des premières régions à créer un circuit aux saveurs régionales. La Route des Saveurs de Charlevoix regroupe une quarantaine de producteurs, transformateurs et restaurateurs. Certaines boulangeries utilisent même les anciens fours à pains artisanaux. C’est l’agneau de Charlevoix qui a obtenu la première certification IGP (Indication Géographique Protégée) au Québec.

Côte-Nord (Manicouagan, Duplessis)

Quand on pense à la Côte-Nord, on pense immédiatement au crabe des neiges et à la crevette nordique que l’on appelle à tort la crevette de Matane. Ce territoire est riche en produits marins : mactre de Stimpson, couteau de mer, oursin, buccin, mye, concombre de mer, pétoncle géant et pétoncle cultivé. La pêche se fait dans le Saint-Laurent, de Tadoussac à Blanc-Sablon. Il y a eu beaucoup d’efforts de concertation de la part des cuisiniers afin de développer une cuisine régionale mettant leurs richesses alimentaires et culinaires en valeur. Les petits fruits sauvages y abondent : fraises des champs, framboises, bleuets, chicoutai, airelle vigne-d’Ida. L’airelle, aussi appelée graine rouge, est très prisée, notamment par les Innus qui l’appellent uishatshimina (fruits amers). Les richesses boréales y sont également en vedette : sapins, bouleaux, épinettes, le thé des bois, le pimbina, la camarine, la gadelle et autres.

Gaspésie

Le premier produit d’appel de la Gaspésie est, sans contredit, ses différentes espèces marines. Cette région est aussi propice à la fabrication de fromages, à la production laitière et bovine. Particulièrement en Haute-Gaspésie et dans la Baie des Chaleurs, la production de petits fruits est en émergence. La région a beaucoup à offrir et la «Gaspésie gourmande» en est un bel exemple. C’est une association axée sur la promotion des produits aux saveurs gaspésiennes. On peut aussi faire «Le tour de la Gaspésie», reconnu comme l’un des plus beaux parcours en Amérique, tout en découvrant et en dégustant les produits régionaux. Ce réseau comprend des artisans : producteurs, transformateurs, pêcheurs, restaurateurs, hôteliers et cuisiniers. Ils ont su se regrouper pour développer et faire découvrir leur terroir.

- Dans nos écrits, nous choisissons la nomenclature des régions touristiques pour l’identification des régions car c’est la plus usuelle pour le public en général.  

Trilogie de la Collection «Culture & Patrimoine» aux Éditions GID
«Femmes engagées à nourrir le Québec», 2012
«Histoires de gourmands / Culture culinaire», 2014
«Hommes engagés à nourrir le Québec», 2017

Nous sommes fiers de contribuer à préserver et à faire rayonner
notre patrimoine agricole, alimentaire et culinaire et ses artisans !

Rose-Hélène Coulombe
Experte-conseil en agroalimentaire et en tourisme gourmand et co-auteure de la trilogie

Michel Jutras
Expert-conseil en gestion culturelle et touristique et co-auteur de la trilogie

À propos de l' auteur

Nous sommes deux experts contribuant à l’essor et au rayonnement des industries agricole, alimentaire, culturelle et touristique. Une approche d’accompagnement basée sur le jumelage d’expertises. Rose-Hélène Coulombe et Michel Jutras signent des chroniques dans les médias écrits. Ils partagent leurs savoirs et de leurs contacts auprès de jeunes professionnels qui bâtissent leurs carrières. Membres de jurys pour divers concours.Lire la suite...