dimanche 19 novembre 2017

Une cave à vins rares: un plan d’épargne retraite à l’abri des regards?

C’est peut-être ce que devraient envisager les Français pour être dorénavant assurés d’avoir de l’argent «liquide» en cas de force majeure personnelle.

En effet, le 8 novembre 2016 a été adopté l’article 21 bis de la loi dite «SAPIN2». Mais que révèle ledit article de loi?... Tenez-vous bien: 

Il autorise ni plus ni moins le blocage des retraits des sommes placées sur les assurances-vie des particuliers… et ce, en cas de «menace grave et caractérisée» du système financier français.

Le délai de ce blocage est fixé à trois mois, mais sans précision aucune du nombre de renouvellements de ce dernier si: les conditions ayant justifié la mise en place de ces mesures restrictives n’ont pas disparu, après consultation du comité consultatif de la législation et de la réglementation financière, le HCSF lisez Haut Conseil de Stabilité Financière, lequel comme par hasard, est présidé par le ministre des Finances.

La dette de la France ne cessant de grimper, que pensez–vous qu’il puisse être décidé si les taux d’intérêt de la dette augmentent?... Bingo.

Ayant été assureur-vie durant mes dix premières années de vie professionnelle à Montréal, vous me voyez ravi d’avoir changé d’orientation, car des dispositions comme celles-ci ne vont sûrement pas «booster» (comme disent les intellectuels français) les ventes du secteur assurance épargne-retraite.

Alors pourquoi ne pas se créer une belle retraite en gardant, dans une cave adaptée, de Beaux et Grands Vins qui vieilliront avec autant de sérénité que leur propriétaire en restant à l’abri des turpitudes financières internationales.

Qui plus est, avoir un avant-goût de sa retraite occasionnellement n’est pas désagréable... Suivez le guide.

Patrick F. Coulibeuf
Courtier en vins millésimés ou rares
Membre de la Compagnie des Courtiers-Jurés-Experts de Paris

À propos de l' auteur

Après avoir terminé sa scolarité en Charente, plus précisément à JARNAC, au Royaume du Cognac (avec François MITTERAND comme voisin), il débute à Paris des études dentaires tout en assumant durant les vacances scolaires des activités de guide accompagnateur international qui lui ont donné la chance de parcourir le monde. Lire la suite...