Imprimer cette page
La douche écossaise

La douche écossaise

La douche écossaise, qui consiste en une alternance d'eau chaude et d'eau froide, n'a jamais aussi bien porté son nom. L'Écosse est inquiète de ne pouvoir facilement vendre à l'avenir ses whiskys car, par un revirement inattendu de situation causé par ce "Brexit", cette dernière craint d'être assujettie à des taxes supplémentaires, compte tenu de sa NON appartenance prochaine à l'union Européenne.

Le Whisky écossais, plus connu sous le nom de "Scotch", donne de l'emploi à environ 11 000 Écossais.

De plus, la situation de cette dernière est d'autant plus inconfortable qu'il y a 2 ans, elle a abandonné son projet d'indépendance par un vote de 55% de NON de sa population, de peur de perdre son adhésion à l'UE et de se retrouver isolée. Lors du référendum au Royaume-Uni il y a 3 jours, son vote fut de 62% pour pour le "Remain" soit: Rester dans l'UE.

Pour cette raison, la position de l'Écosse est peu banale, ce qui motive d'ailleurs sa première ministre, madame Nicola STURGEON, à envisager un référendum local en vue de quitter le Royaume-Uni pour rester dans le giron européen. La démarche, qui n'est pas simple, est à l'étude aujourd'hui car pour quitter l'UE, le décret fixant la séparation doit être ratifié par le gouvernement écossais et les autres membres du Royaume-Uni.

Compte tenu des ventes importantes du "Scotch" en Europe (les Français à eux seuls étant les premiers consommateurs au monde, avec 180 000 bouteilles par an) il est facile de comprendre et de partager l'anxiété de ce peuple quant à son avenir économique, comme il est tout aussi important que nos amis écossais trouvent une solution au mieux de leurs intérêts et de leur équilibre. Ce que personnellement je leur souhaite de tout coeur.

Patrick F. Coulibeuf 
Courtier en vins millésimés ou rares
Membre de la Compagnie des Courtiers-Jurés-Experts de Paris

À propos de l' auteur

Après avoir terminé sa scolarité en Charente, plus précisément à JARNAC, au Royaume du Cognac (avec François MITTERAND comme voisin), il débute à Paris des études dentaires tout en assumant durant les vacances scolaires des activités de guide accompagnateur international qui lui ont donné la chance de parcourir le monde. Lire la suite...