samedi 18 novembre 2017
Chroniques de Mady Létourneau
Mady Létourneau

Mady Létourneau

mardi, 27 avril 2010 11:38

Salut à ma grande soeur Françoise

Salut à ma grande soeur Françoise, (Françoise Kayler)
Un message à cette Grande Dame de la gastronomie
Marraine des Cuisiniers, critique culinaire exemplaire, recherchiste auprès des producteurs du terroir.

Mission accomplie!!!!!!!

La planète te reconnait comme une ambassadrice!!!!!!!!!
Le soutien que tu m'as procuré dans l'organisation de mes 15 Gala CHARTON-HOBBS et qui ont décoré 15 chefs de l'Étoile de la gastronomie ainsi que ton courage,ta ténacité et ton professionnalisme demeureront gravés au plus profond de mon coeur.

Je te demande la haut de nous transcender un monde de lumière,pour cette famille dans laquelle tu as tant donné sans compter et dans le respect de notre devise: toujours plus haut toujours plus loin toujours plus fort.
 
ps:Puisse un jour que les femmes/ Ne doutent plus de leur pouvoir/ Et osent l'agrandir/ Jusqu'aux rires des Étoiles.

Avec tout mon amour.
Mady Létourneau (votre petite marchande de vin )

Cher amis… Bonsoir,

Je suis très heureuse d’être ici ce soir, avec vous, pour célébrer les 60 ans de la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec. Je suis touchée que vous m’ayez choisie comme présidente d’honneur de ce gala.

Mais pourquoi moi, me suis-je demandée ? Il est vrai que j’ai toujours admiré et respecté profondément tous ces hommes et ces femmes qui travaillent dans les métiers de bouche.  Issue d’une famille de onze enfants et ayant été élevée sur une ferme durant le temps de la guerre, alors que nous avions besoin de coupons pour acheter du beurre et du sucre, je suis d’autant plus admirative de la créativité et de l’évolution de la cuisine au Québec.  

 Nous n’avons jamais cessé d’évoluer. Notre belle évolution nous la devons à la passion, à la créativité, mais aussi beaucoup à l’esprit de coopération. Je vous côtoie depuis 27 ans. Je suis entrée dans vos cuisines. Je vous ai vus à l’œuvre. J’ai vu l’importance de la coopération dans une brigade.  Vous m’avez inspirée.

Lorsque je suis arrivée dans le métier, mon but était de réunir le monde du vin et de la cuisine. C’est avec ce désir que sont nés les galas Charton-Hobbs.  Je souhaitais que les chefs aient de vraies rencontres avec les professionnels du vin et que naisse entre eux un véritable échange.   Un échange et… une harmonie… par l’accord mets-vins qui n’existait pas encore. J’ai ainsi créé les cours pour les chefs sur les vins à l’ITHQ, apportant ma modeste contribution dans ce vaste univers du goût. Aujourd’hui, le public manifeste un intérêt réel pour la bonne cuisine et le bon vin. Nous avons de quoi nous réjouir.

Nous avons aussi de quoi nous réjouir quand nous regardons l’évolution dans les produits, et la passion chez tous ces producteurs qui mettent en valeur les produits de notre Mère-Terre. Ceux-ci accompagnent les chefs et les inspirent à créer la cuisine que nous avons. De l’autre côté, il faut saluer les chefs inventifs qui se dédient à la mise en valeur de ces produits.

Je me réjouis enfin de la relève bien vivante et de la plus grande présence des femmes à tous les niveaux dans l’univers de la gastronomie et de la bonne cuisine… Ces jeunes femmes et jeunes hommes qui sortent de nos écoles feront avancer le métier et créeront la cuisine de demain. Il faut les encourager et les soutenir.

En terminant, levons notre verre, célébrons ensemble, tout en ayant une pensée pour ceux qui n’ont pas pu être avec nous ce soir, mais aussi pour tous les disparus du métier qui ont, chacun, posé une pierre à l’édifice au cours de ces 60 ans. Je lève enfin mon verre à cette grande dame, Mme Françoise Kayler, qui nous a quittés il y a 3 ans, et qui a immensément contribué à promouvoir la gastronomie.  Bonne fête à tous !

signaturemady
 

lundi, 08 juillet 2013 11:55

Une reflexion sur le thème de la santé

RÉFLEXION
Santé

Les maladies sont le signe que l’anarchie et le désordre
règnent dans l ‘organisme humain, que la lumière et l’intelligence n’ont pas encore pénétré dans chaque cellule de chaque organe.

Et c’est l’homme lui-même qui, par son ignorance, a permis à ce désordre de s’installer. Il faut donc qu’apparaisse dans son cerveau une lumière, une intelligence qui arrive à convaincre toutes les cellules des organes que, pour devenir vraiment puissantes et riches, il est nécessaire qu’elles s’entendent et qu’elles s’unissent.

Lorsque dans l’intérêt de cet immense royaume auquel elles appartiennent, les cellules arriveront à s’harmoniser, à vibrer à l’unisson, tous les organes obéiront sagement et intelligemment, ils travailleront ensemble avec amour, et ce sera l’abondance et le bonheur pour tout ce royaume.

En toute sincérité,

Mady
Ps : Chère structure cellulaire crée en moi une santé parfaite à laquelle j’ai droit.

Élève tes vibrations et reflète le Divin en moi!
 
Mady Létourneau
Numérologue initiatique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Dans le cadre de la 16e édition du «Gala Mady Létourneau- Étoiles de la Gastronomie», voici en primeur le discours de Bernard Ragueneau, président d'honneur, de cette prestigieuse soirée, ainsi que celui de Mady Létourneau.

 Chers collègues,

Je voudrais dire « Mesdames et Messieurs » mais dans les circonstances, je préfère « Chers collègues ». Non seulement c’est plus à propos, mais c’est aussi plus familial.
 
Je connais Mady depuis 40 ans et pour moi, d’être invité comme président d’honneur de cet événement, qu’elle a tant à coeur, c’est un compliment, tout autant, que d’être entouré de tous ces chefs qui y seront présents.
 
Ce métier n’est pas seulement une mission, c’est aussi une vocation et plus encore, une extension de votre système nerveux car c’est une profession qui met vos nerfs à l’épreuve.
 
À travers mes 45 ans de restauration, je me disais à chaque fois que je vivais une expérience désagréable : « Là, j’ai tout vu ! » et, comme disait JEAN GABIN : « Maintenant je sais, je sais que je ne saurai jamais ».
 
On ne peut pas être et avoir été, il faut commencer quelque part et ce sont les feux dans la cuisine, les inondations, les pannes d’électricité, les grèves, les fournisseurs qui ne livrent plus, les actionnaires, les landlords, les banquiers, le gouvernement et le personnel imprédictible qui nous rendent plus fort. Pour ma part, quand tout allait bien, je me disais : « D’où va venir la prochaine brique ? ».

La conclusion que j’en tire, c’est que votre métier est le plus facile à mal faire et le plus difficile à bien faire. Vous, les chefs de cuisine, vous revenez de loin. D’un travail qui n’avait aucune considération, vous êtes devenus les phénix bien mérités. Comme disait mon père : « Si ça va pas bien à l’école, tu pourras toujours être cuisinier ».  Je l’ai pris au mot et j’ai fait l’école hôtelière de Paris.  Nos parents pensaient que c’était un emploi temporaire et moi comme vous, nous en avons fait une carrière. Diriger une brigade, c’est de l’intelligence habillée en veste blanche. Il n’est pas seulement capable de remplacer n’importe qui sur la ligne, il est un psychologue, je n’ai pas dit un psychopathe ; il peut deviner, prévenir et prévoir la faiblesse humaine et en tirer partie.

Ma grand-mère disait en se couchant : « Mission accomplie ! Personne n’a eu froid, personne n’a eu faim ». Un chef de cuisine dit tous les soirs : « Mission accomplie ! Tout le monde a eu chaud en cuisine mais les clients sont partis satisfaits ».

J’espère vous voir en très grand nombre le 29 octobre prochain.

Bernard Ragueneau
Président d’honneur


 

Un mot de
votre petite
marchande
de vin


Chères étoiles de la gastronomie,

Pour faire suite à cette belle introduction de notre ami Bernard, je désire, en guise de complément, vous laisser ce petit mot.

Tout d’abord, je tiens à vous souligner que je souhaite que cette 16e édition du gala Mady Létourneau, se déroule plus que jamais sous le signe de la fraternité et de la solidarité. La chanson thème de cette année « Maintenant je sais », de Jean Gabin, souligne en effet notre grande expertise ainsi que notre passion pour nos différents métiers. C’est pourquoi nous avons décidé, avec les membres du comité, que les étoiles de cette année remercieraient tous les éléments de la chaine, tant au point de vue du service, de la cuisine ou de l’administration. Ces étoiles seront décernées selon les coups de cœur de votre Petite Marchande de vin.

 Au cours de cette soirée, certains chanceux se verront remettre, suite à un tirage au sort, un magnifique prix de présence. À savoir, pour les chefs un voyage pour deux, offert par Mme Francine Martin, présidente de Voyages Régence, chez Albert Bichot en Bourgogne (Beaune). Inclura deux nuitées et une visite de leurs Domaines. Pour les convives, une batterie de 10 morceaux de All Clad d’une valeur de 850 $ sera offerte par Olivier Merotto, directeur des ventes de Després-Laporte.

Nous vous attendons donc en grand nombre pour festoyer et boire à la coupe du bonheur.

Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus grand, toujours plus fort.

Bien à vous,

 signaturemady

Votre petite marchande de vin

lundi, 23 décembre 2013 10:26

La Fête de Noel selon Mady Létourneau

La Fête de Noël
25 décembre 2013

Étoile de Noel « symbole de l’homme parfait »
Amour Bonté Justice Vérité Sagesse
mady champagne  

 

samedi, 24 mai 2014 09:18

Nos Dirigeants, Réflexion

Il était une fois un royaume ou n’arrivaient que des malheurs : des famines des émeutes des épidémies....


Le roi ne sachant que faire pour y remédier fit venir un sage et le sage lui dit ceci : « Majesté c’est toi qui est la cause de tous ces malheurs : tu vis dans la débauche.Tu es injuste cruel et voilà pourquoi les catastrophes ne cesse de tomber sur ton peuple. »Ensuite le sage se présenta devant le peuple et lui dit : « Si vous souffrez c’est que vous l’avez mérité : à cause de votre façon de vivre insensée vous avez attiré un monarque qui fait votre malheur. » Voilà comment les sages expliquent les choses

Quand un peuple entier décide de vivre dans la lumière le Ciel lui envoie des dirigeants nobles et honnêtes qui ne lui apportent que des bénédictions

Mais si un peuple est gouverné par des gens incapables de prendre des décisions pour sa prospérité et son bien-être il faut que ce peuple sache qu’il est lui-même le principal responsable de cette situation

En toute sincérité
Mady Létourneau numérologue initiatique



                                

jeudi, 08 septembre 2016 09:26

La technologie

Tous les êtres recherchent la complicité le soutien mutuel: compréhension et amour.

Sache que dans le silence nous pouvons comprendre le vrai sens du mot (ensemble).

Aujourd’hui, quel est le dieu qui gouverne le monde? Le Dieu de la technologie.

La nature est vivante, emplie d’esprit et de magie.

Le monde technologique est en train de transformer l’homme en biomachine. Ce n’est pas de la science-fiction, mais un possible pour demain.

Pour la technologie, les pierres, les plantes, les animaux et les humains ne sont que des ressources à exploiter et à mettre au service d’une intelligence non identifiée qui se cache.

La technologie est une intelligence supérieure qui avance, masquée, et aspire à tout contrôler pour des buts qui ne sont pas clairs.

Des scientifiques ont déjà réussi à contrôler le cerveau d’animaux en y introduisant des implants neuronaux. Ainsi l’animal vivant est piloté de l’extérieur, télécommandé, et devient un robot.

C’est une esquisse qui en dit long sur l’avenir.

Le projet de puce électronique pour les humains aura des répercussions sur le futur de la terre et de l’humanité.

Aujourd’hui, les hommes sont considérés comme des machines, des ordinateurs à l’intérieur desquels on installe des programmes, des informations.

La conscience est endormie et remplacée par une intelligence artificielle fausse et ténébreuse.

Ce qui différencie l’homme de l’ordinateur, c’est la conscience et au-delà la perception du royaume de l’amour.

Nous ne pouvons séparer la tradition de la vie.

Dans son essence, la vie est tradition, transmission du sacré.

En toute sincérité,

Mady, votre petite marchande de vin #numérologue

jeudi, 16 juin 2016 08:28

Qui suis-je?

Quelqu’un vous dit qu’il est catholique, protestant, orthodoxe, juif, ou musulman, etc.

Et en le regardant agir, vous vous rendez compte que cette religion à laquelle il dit appartenir n’a aucune influence réelle sur sa vie: ce n’est qu’un ensemble de notions vagues. Des formes vides de tout contenu.

 On lui a enseigné tout cela dans son enfance et il le répète comme on récite une leçon. En réalité, ses croyances ne correspondent à rien de profond, de vivant. Il faut donc en conclure qu’il a une religion, mais qu’il n’a pas la foi.

Une autre personne dit qu’elle n’appartient à aucune religion: ses parents étaient disons… catholiques, mais ils ne pratiquaient pas, ils ne l’ont pas fait baptiser et ne lui ont donné aucune instruction religieuse.

Mais en poursuivant la conversation avec elle et en la connaissant mieux, vous constatez que cette personne possède le sens du sacré, qu’elle est animée par un haut idéal, par les aspirations les plus nobles. Elle ne sait pas comment parler de Dieu, mais elle sent au plus profond d’elle-même et dans l’univers une présence supérieure, et elle cherche comment s’améliorer pour vivre en harmonie avec cette présence, qu’elle devine de manière confuse.

Cette personne n’a peut-être pas de religion, mais elle a la foi.

En toute sincérité,

Mady Létourneau, numérologue initiatique

mardi, 08 novembre 2016 07:09

Les parents

Combien  de jeunes gens mécontents de leur situation accusent leurs parents! Leurs parents ne les comprennent pas, ils ne leur donnent pas de bonnes conditions pour leur épanouissement, ils sont pour eux des exemples déplorables. C’est peut-être vrai, mais ils n’ont pas à les accuser.

S’ils ont ces parents-là et non d’autres, c’est qu’ils les ont mérités. Mais oui, s’ils avaient mérité de vivre dans d’autres conditions, ils auraient eu d’autres parents.

Celui qui, grâce au travail qu’il a déjà fait dans ses existences antérieures, est prédestiné à devenir un musicien ou un peintre de génie, se réincarne dans une famille qui lui donne les conditions pour développer ses dons. S’il mérite d’être faible, handicapé ou malade, la justice divine le fait se réincarner dans une famille qui lui transmet des faiblesses, des tares, Les parents ne  sont  responsables qu’en apparence. Il ne faut rien leur reprocher, car ils sont seulement des exécutants.

Toutes les tares que l’homme reçoit d’eux, c’est lui qui, par ses pensées, ses sentiments et ses actes, les a déjà formées en lui-même depuis longtemps, au cours de ses précédentes incarnations. Donc au lieu de s’en prendre à ses parents, chacun, pour évoluer, ne doit s’en prendre qu’à lui-même.

En toute sincérité,

Mady, numérologue initiatique

vendredi, 23 décembre 2016 07:10

Prévisions 2017

Voici les grandes lignes que les nombres nous livrent comme message.

La base la plus répandue au cours de l’histoire aura été la base du dix???

Ce choix sera imposé à l’être humain à cause de cet accident physiologique qui l’aura doté de doigts!!!!!!! (La main, première machine à compter).

Universellement, il y aura une proposition de solution au problème des ordinateurs du (mot latin de la famille  du « ordinator »).

17-8 : Les évènements pourraient bien se dérouler comme suit:

La puissance papale grandira et sera mise à dure épreuve dans sa hiérarchie des valeurs.

Sur le plan national, retour à l’ordre et faire preuve de profondeur.

Côté finance et côté économique, difficile sur les plans national, international et individuel. L'argent ne tombera pas du ciel.

2017, début d’un nouveau cycle qui mènera jusqu’en 2025. Porteur d'espérance.

En 2017, il faut prendre le train en marche, choisir des projets épanouissants en réfléchissant à long terme.

Les initiatives personnelles sont valorisées et ceux qui ne compte que sur eux-mêmes réussiront mieux que les autres.

Excellente année pour investir.

Coté cœur, une bonne année pour vous lancer (signer un pacte).

Lecture méditative 17-8

Pratique spirituelle

Le pouvoir du moment présent

Si vous estimez que les circonstances de votre vie sont insatisfaisantes ou même intolérables, ce n’est que tout d’abord en lâchant prise que vous pouvez rompre le comportement inconscient de résistance qui perpétue justement ces circonstances. Laissez mourir le passé à chaque instant.

Le seul pouvoir qui transforme l’être humain est le pouvoir d'aimer.

En cette fin d’année, je désire remercier mes collaborateurs et mes collaboratrices, ainsi que ceux et celles qui donnent un sens à ma vie.

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2017

En toute sincérité,

Mady