samedi 18 novembre 2017

Combien  de jeunes gens mécontents de leur situation accusent leurs parents! Leurs parents ne les comprennent pas, ils ne leur donnent pas de bonnes conditions pour leur épanouissement, ils sont pour eux des exemples déplorables. C’est peut-être vrai, mais ils n’ont pas à les accuser.

S’ils ont ces parents-là et non d’autres, c’est qu’ils les ont mérités. Mais oui, s’ils avaient mérité de vivre dans d’autres conditions, ils auraient eu d’autres parents.

Celui qui, grâce au travail qu’il a déjà fait dans ses existences antérieures, est prédestiné à devenir un musicien ou un peintre de génie, se réincarne dans une famille qui lui donne les conditions pour développer ses dons. S’il mérite d’être faible, handicapé ou malade, la justice divine le fait se réincarner dans une famille qui lui transmet des faiblesses, des tares, Les parents ne  sont  responsables qu’en apparence. Il ne faut rien leur reprocher, car ils sont seulement des exécutants.

Toutes les tares que l’homme reçoit d’eux, c’est lui qui, par ses pensées, ses sentiments et ses actes, les a déjà formées en lui-même depuis longtemps, au cours de ses précédentes incarnations. Donc au lieu de s’en prendre à ses parents, chacun, pour évoluer, ne doit s’en prendre qu’à lui-même.

En toute sincérité,

Mady, numérologue initiatique

À propos de l' auteur