samedi 18 novembre 2017

Hospices de Beaune: retour sur terre

La 156e vente des Hospices de Beaune s’est soldée hier, dimanche 20 novembre, par des enchères en baisse par rapport à l’édition 2015, qui avait représenté un record historique. Un retour sur terre prévisible et logique, d’après les professionnels.

« C’est un retour à des bases saines. On revient aux réalités du marché », réagissait souligne Frédéric Drouhin, PDG de la maison Joseph Drouhin à quelques minutes de l’issue de la vente des vins des Hospices de Beaune. La baisse souhaitée par la grande majorité des professionnels bourguignons s’est produite.

La 156e vente aux enchères des Hospices de Beaune s’est soldée par un repli de 27,75% dimanche dernier. Les blancs accusant même une chute de près de 37%. Son ampleur en a toutefois surpris plus d’un. C’est seulement la troisième baisse lors de 10 dernières éditions de cette vente. La dernière baisse aux Hospices de Beaune remontait à 2011 (-6,01%). C’est aussi la plus prononcée depuis 2005, date de la prise en main de l’événement par la maison Christie’s.

L’effet yo-yo propre à cet événement médiatique a donc encore de beaux jours devant lui : +28% l’an dernier, presque autant de moins cette année…

« Heureusement que le négoce est là pour acheter les millésimes intermédiaireset mobiliser leurs clients. Vue l’orientation des enchères, ceux qui pensaient ne pas acheter ont finalement acheté et ceux qui pensaient acheter moins ont acheté davantage », expose Benoit de Charette, directeur général de la maison Albert Bichot, premier acteur de la vente depuis une vingtaine d’années. Les acheteurs locaux avaient d’ailleurs tous le sourire, heureux de n’avoir pas renvoyé, une fois de plus, l’image d’une région inaccessible.

L’ampleur du dévissage est à relativiser. Ses chiffres ramènent à ceux enregistrés en 2013. Elle laisse le prix moyen d’une pièce (fût de 228 litres) à un niveau très élevé : près de 13 000 €. Ce prix était seulement de 5 560 € il y a tout juste 10 ans.

Les résultats en chiffres

Chiffre d’affaires final : 7 731 300 €
Évolution du prix moyen de la pièce (fût de 228 litres) : -27,75%
Rouges : -24,90 % (470 pièces)
Prix moyen de la pièce : 12 799 €
Blancs : -36,78% (125 pièces)
Prix moyen de la pièce : 13 728 €

La pièce de Charité a été adjugée 200 000 €, remportée par deux co-acheteurs: Jean-Claude Bernard, le propriétaire de l’Hôtel du Cep à Beaune et Yan Hong Cao, femme d’affaires chinoise. Elle possède des mines de jade et une chaîne de magasins. Elle avait déjà acheté la pièce du président en 2013.

Source: Terre de Vins

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...