jeudi 22 février 2018
Taittinger sponsor officiel de la Coupe du Monde de football 2018 et 2019

Taittinger sponsor officiel de la Coupe du Monde de football 2018 et 2019

La nouvelle est tombée fin novembre : la maison de Champagne Taittinger est à nouveau le partenaire officiel de la FIFA pour les deux prochaines Coupes du Monde de football masculine et féminine.

La Coupe du Monde masculine 2018 se déroulera du 14 juin au 15 juillet en Russie et du 7 juin au 7 juillet 2019 en France pour les femmes, où quelques matches auront lieu dans la capital champenoise au stade Auguste Delaume. «Nous sommes fiers d’être associés à ces moments magiques», a commenté la maison de champagne, saluant également le travail mené par Clovis Taittinger, directeur de l’export et fils de Pierre-Emmanuel Taittinger, parti «à la conquête du plus bel événement de la planète football». «La culture du football est universelle et a le fabuleux pouvoir de rassembler, de créer une ferveur unique autour d’une passion, précise la Maison Taittinger. Elle dépasse les clivages et abolit les frontières comme nos bulles champenoises.»

Mais entre le négociant et le ballon rond, c’est une passion qui dure! En 1959, Jean Taittinger donnait déjà le coup d’envoi de la Coupe des Clubs Champions (actuelle Champions League) entre le Stade de Reims et le Real de Madrid. Malheureusement à l’époque, les Rémois s’étaient inclinés contre les Espagnols 2-0 et cela permettait au Real de gagner son quatrième titre d’affilé. Quelques décennies plus tard, pour la première fois, les bulles Taittinger célébraient les victoires lors de la Coupe du Monde de football au Brésil en 2014. Mais c’était aussi la première fois qu’une maison de Champagne était associée à cet évènement. Rappelons qu’en Formule 1, le partenariat entre les maisons de Champagne et l’automobile font bon ménage depuis très longtemps. Après les règnes de Moët et de Mumm, c'est la maison Devavry, une exploitation familiale située à 20 kilomètres au sud de Reims, qui fournit depuis le Grand Prix de Hongrie (juillet 2017) sa Cuvée Carbon, créée en 2011, rebaptisée Champagne Carbon pour l'occasion. Et moins que le contenu, c'est le contenant qui a manifestement séduit les promoteurs de la F1, avec un original habillage carbone de la bouteille, ce qui lui vaut son nom et fait un clin d’œil aux carrosseries de ces bolides.

Concernant cette Coupe du Monde, les retombées directes et indirectes, notamment sur la renommée de la maison et sur le plan financier, ne seront pas négligeables. L’épreuve est diffusée partout sur la planète et pour le marché intérieur russe, déjà grand consommateur de Champagne, l’impact attendu devrait être fort pour Taittinger. Après la Coupe du Monde brésilienne, l'entreprise a vu sa clientèle grimper dans le pays lusophone. "On a eu de très bons retours", signale le service presse, sans toutefois communiquer sur le coût à l’époque. Pour 2018 et 2019, le négociant champenois ne souhaite pas non plus communiquer le nombre de bouteilles qu'il servira.

Rappelons qu’en France, en 2014, le sponsoring de cette compétition au Brésil avait été mouvementé, avec une plainte de l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) qui avait jugé les publicités de Taittinger sur la Coupe du Monde «incitatives à la consommation d’alcool». La maison rémoise avait publié une publicité mentionnant «Taittinger, déjà qualifié pour le Brésil» le jour du match qualificatif contre l’Ukraine, le 19 novembre 2013 au Stade de France. Puis avait salué la victoire 3-0 d’un «Bravo les Bleus! Quand les Ballons pétillent». L’ANPAA avait engagé une procédure judiciaire et gagné son procès. Taittinger n’avait pas eu le droit de communiquer en France lors de la Coupe du Monde à l’époque, ni vendre ses flacons sur le territoire hexagonal, selon l’arrêt rendu par le Tribunal de Grande instance de Paris. Pour la Coupe du Monde de Russie, Taittinger proposera une bouteille en série limitée, avec pour thème, la conquête de l’espace. Cette bouteille sera également vendue en France sans que son prix ne soit encore communiqué. Cette commercialisation est une première, le gouvernement de Manuel Valls ayant assoupli les méfaits de la loi Evin à la suite de l’arrêt rendu jugé disproportionné par beaucoup.

Source: Info-Viti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...