dimanche 19 novembre 2017
La maison Chapoutier rachète le domaine Saint-Etienne

La maison Chapoutier rachète le domaine Saint-Etienne

A l’instar de Guigal cet été qui avait racheté un domaine en Châteauneuf du Pape, les grandes maisons du nord des Côtes du Rhône continue leurs offensives sur celle du sud. Le négociant-propriétaire Michel Chapoutier vient d'acquérir un nouveau domaine viticole bio, en appellations Costières de Nîmes, Côtes-du-Rhône et Côtes-du-Rhône villages.

Fin août 2017, la Maison Chapoutier a racheté une nouvelle propriété viticole : le domaine Saint Etienne, situé à Montfrin, dans le Gard. Michel Collombs avait acheté ce domaine en 1988. Le communiquer de presse ne révèle ni le motif de la vente, ni le montant. Cette propriété de 25 ha de vignes conduites en viticultures biologique et biodynamique, produit essentiellement des vins rouges sur deux appellations : Costières de Nîmes, pour 9 ha, et en Côtes-du-Rhône villages et régionales.

Cette acquisition du négociant septentrionale dans le sud répond à la logique de « recherche continue pour mettre en avant l'expression des terroirs et des AOP de la vallée du Rhône ; » précise le communiqué de presse de Chapoutier. Le domaine continuera à produire sous son nom. Il devrait aussi poursuivre en partie la gamme existante, à savoir un Côtes-du-Rhône en rouge et en blanc, un Côtes-du-Rhône villages rouge et un Costières de Nîmes.

Les premières cuvées issues de ce rachat seront commercialisées dès le début 2018.

Compte tenu de la faiblesse des volumes dans les Côtes du Rhône méridionaux et des difficultés financières que cela va entraîner, il est à prévoir que d’autres domaines changent de mains dans les mois à venir. 

Source: Info-Viti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...