lundi 20 novembre 2017

Témoignage à André Caron de la SAQ qui prend sa retraite!

Par : Roger Grégoire

Dans le cadre de la soirée de clôture du Championnat Québecois de Dégustation, Roger Grégoire  a fait un vibrant témoignage à André Caron qui est reproduit ici avec son approbation!

samy andrecaron  

Chers amis,

Permettez-moi de vous parler de notre ami André Caron, qui bientôt, prendra une retraite bien méritée de la SAQ

À l’emploi de la SAQ depuis 78, André a commencé en succursale sur la tablette du bas.  Il a rapidement occupé tous les rayons. 
Aujourd’hui, son implication au sein de la SAQ est totale et dépasse les frontières. 

Voici quelques réalisations d’André:

  • André a  débuté son apprentissage du vin au début des années 80 avec l’unique feu Jules Roiseux.
  • André est un des artisans du succès de la division des Connaisseurs
  • André est un ardent défenseur des produits du terroir québécois
  • André a fait la différence en tant que directeur du développement des clientèles et du terroir à la SAQ.
  • Nous lui devons l’implication de la SAQ auprès des milieux professionnels avec les multiples concours locaux et internationaux. 
  • Soulignons entre-autre sa complicité avec Maitre Ghislain K. Laflamme de Québec.  À eux deux, ils ont couvert le Québec tout entier.
  • Notons la création du championnat québécois de dégustation qui en est à sa 7e année.
  • Il fût nommé premier vignitaire des vins du terroir au domaine de la Rivière Duchêne à l’été 2013.
  • J’inviterais ceux qui le désirent à témoigner à votre tour de certaines actions concrètes qui font d’André un être d’exception. 


Il n’est pas obligatoire d’avoir un bac en géographie pour être attiré par la typicité des vins du monde, les terroirs et l’environnement. 
André lui,  …  il l’a

Il n’est pas obligatoire d’avoir une maitrise en histoire québécoise pour comprendre l’importance des producteurs artisans. 
André lui,  …  il l’a

Il n’est pas obligatoire d’avoir un certificat en marketing pour avoir une meilleure compréhension du marché québécois. 
André lui,  …  il l’a

Je vous ai mentionné tantôt qu’André avait débuté son apprentissage du vin avec Feu  Jules Roiseux.  
L’amour que Jules portait au vin était contagieux. 
Il est clair qu’à son contact André en a été investi.
Jules disait avec sagesse qu’on reconnait un connaisseur de vin par les bouteilles qu’il a ouvert et non au nombre de livres qu’il a ouvert.  André a ajouté à cette marotte la grande variété des pays  et producteurs où il a ouvertes ces bouteilles.

Par-dessus tout, pas besoin de tout ça pour aimer le vin.
André lui,  …  Il aime partager son amour du vin et des producteurs artisans.

Parlons HOCKEY
Au cas où vous ne le sauriez pas, André fait aussi partie de l’équipe de hockey de la SAQ. 

Je ne serais pas surpris André, que ton chandail porte le numéro « VIN ». 
On peut retirer ton chandail et le placer très haut, mais gardes tes patins. 
Le monde du vin québécois aura toujours une place de choix pour un fabricant de jeu comme toi. 

Nous serons, comme tous tes amis collaborateurs,  honorés d’être assis sur le même banc que toi. 

À cet égard nous te nommons capitaine. 

Comme le décrit si bien l’expression.

André, c’est la « simplicité grandiose » du vin.

André nous te levons nos verres et te souhaitons une bonne retraite partielle avec Lucie.

Roger Grégoire


À propos de l' auteur

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie.