jeudi 23 novembre 2017
Mot de Romain Gruson, ex-président de l'ACSP

Mot de Romain Gruson, ex-président de l'ACSP

Chers membres et amis de l’ACSP,

Le 20 janvier dernier, au premier conseil d’administration de 2017, suite à l’Assemblée générale de l’ACSP-Québec, j’ai souhaité laisser ma place de président pour me donner le temps et l’énergie de poursuivre mes responsabilités à l’ITHQ et de réaliser un projet personnel.

 

Une nouvelle présidente

La nouvelle présidente, que nous avons élue à l’unanimité, est Aline Migneault. Aline est bien connue dans notre milieu du vin depuis de nombreuses années, notamment pour son franc-parler et son travail auprès de la maison Tariquet. 

Moins connu, peut-être, est son niveau d’implication et de dévouement au sein du Conseil d’Administration de l’ACSP-Québec et du Conseil National de l’ACSP. Je vais sans doute en oublier, mais je dois mentionner au moins les quelques éléments qui me viennent à l’esprit : Aline a été présente et dynamique à chacune des rencontres et événements, pour lesquels elle a offert sans retenue son large réseau d’amis et de professionnels. Elle a sécurisé notre partenariat avec la SAQ, mis à disposition un local pour nos rencontres pendant plusieurs années et pris en charge la trésorerie de façon provisoire (pendant 4 ans!). Au national, dont elle devient la Vice-Présidente, Aline a suivi les dossiers en siégeant avec moi, chaque mois, sur le Conseil d’Administration National, réunissant les divers représentants provinciaux. Elle a également assisté aux concours internationaux (Japon, Chili, Argentine) et à tous les derniers concours du Québec et du Canada, afin de soutenir nos candidats. Elle est donc la meilleure personne pour diriger l’ACSP-Qc dans les grands événements qui s’en viennent à Montréal cette année et en 2018. J’atteste de son niveau de compétence à répondre à la mission de l’ACSP, tout autant que de sa probité. Je donne donc mon soutien inconditionnel à sa nomination et vous invite tous à lui offrir le même support que vous m’avez offert pendant toutes ces quatre années à la présidence.

4 années de bonheur

Bien-sûr, l’ACSP-Qc c’est aussi et surtout Jean-Benoit, Serge, Daniel, Charles, Charlotte, Marion, Frédéric, Samuel et l’ensemble des membres accrédités ou associés qui la compose. Après 8 ans à m’impliquer totalement pour l’Association, celle-ci est devenue comme une deuxième famille. Je ne quitte pas la famille et je compte pouvoir m’impliquer sur plusieurs dossiers que nous avons initiés ces dernières années.

Pour inciter les indécis à passer le pas comme bénévoles au sein de la famille ACSP, j’aimerais revenir rapidement sur ce que nous avons réalisé depuis 4 ans.

Grâce à l’excellent travail de Jessica Harnois, la présidente sortante, nous avions en octobre 2012 un nouveau site internet et un partenariat avec la SAQ nous donnant une santé financière appréciable. Nous avons alors créé en 2013 l’entité québécoise de l’ACSP, devenant ainsi l’ACSP-Québec, ce qui a demandé de réécrire entièrement les lettres patentes, les règlements et politiques de l’ACSP. Forts de cette expérience, nous avons pu jouer un rôle clé dans la genèse d’une entité pan-nationale réelle et légale, à cheval sur les provinces. La nouvelle association nationale a été officialisée fin 2013, avec pour membres les présidents de chaque association provinciale, eux-mêmes élus par les membres de leur province. Du Québec, nous avons aussi dirigé la refonte du site internet pour permettre à chaque chapitre d’avoir son espace propre sur le site désormais pancanadien.

Nous avons redéfini des normes pour la sommellerie au Québec : règles de déontologie, barèmes de salaires, nouveaux critères d’obtention de l’accréditation du titre de sommelier professionnel.

Une carte de membre a été réinstaurée pour le Québec, des nouveaux avantages aux membres ont été trouvés (journaux, sites et magasins) et une nouvelle épinglette de sommelier professionnel a été distribuée de Halifax à Vancouver. 

Pour promouvoir l’embauche des sommeliers en restauration, notre équipe a tourné et monté des vidéos afin de permettre aux sommeliers de faire parler d’eux et de leur établissement. Nous avons obtenu aussi le référencement des sommeliers accrédités dans plusieurs guides dont le guide Debeur.

Pour les concours, en 2013 encore, au Japon, Véronique Rivest devenait et reste la 1ère femme à monter sur la 2ème marche du podium mondial.

En 2014, le concours du Meilleur Sommelier du Québec a connu une réussite non égalée par le passé. Se déroulant à Sainte-Adèle puis à Québec, où la finale devant 250 personnes au Château Frontenac a été grandiose.

En 2015 et 2016, la présence des Québécois a encore été remarquée dans tous les concours, notamment grâce aux prestations d’Élyse Lambert et de Carl Villeneuve Lepage.

Les défis pour le futur

Bref, beaucoup de choses accomplies, et tant de choses encore à faire. Le bénévolat n’excuse pas le manque de professionnalisme, mais il explique pourquoi certains dossiers s’enlisent parfois.

Nous aimerions avoir plus de membres, plus d’événements, plus de choses à offrir pour convaincre nos amis du vin de revenir dans la famille ACSP. Mais souvent le temps nous manque. C’est alors que l’on rêve d’une permanence salariée pour l’ACSP-Qc. Aujourd’hui, grâce au travail abattu en presque 30 ans, le rêve se rapproche de la réalité et il est possible que, si nous réussissons financièrement les grands événements de 2017 et 2018, nous serons à même de pouvoir passer à cette étape décisive de l’histoire de l’ACSP.

En conclusion, je vous dis à bientôt, rendez-vous dans les prochains événements de l’ACSP et aux concours qui s’en viennent à grands pas. Je serai le 1er mai pour les premières épreuves du concours du meilleur sommelier du Québec 2017 à Montréal et à la Malbaie avec l’équipe de candidats de l’ITHQ quelques jours plus tard pour Divin Défi. Pour mon projet personnel, ouvrez l’œil d’ici à cet été…

Romain Gruson 

 

À propos de l' auteur

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie.