samedi 18 novembre 2017
Enfin les vins du Québec se vendent très bien en épicerie

Enfin les vins du Québec se vendent très bien en épicerie

Huit mois après l'adoption du projet de loi provincial permettant aux vignerons québécois de vendre directement aux épiciers, voici un bilan de la situation.

Après analyse, on se rend compte qu'il y avait deux facteurs qui entravaient le développement de notre viticulture québécoise. L'indifférence (ou inaction) de notre gouvernement provincial et la difficulté pour les consommateurs de se procurer nos vins locaux, tout simplement.

Pensons ici aux petits producteurs n'ayant pas le volume pour vendre à la SAQ et qui étaient restreints à ne vendre qu'à leurs vignobles aux touristes de passage.

Il en résulta une industrie stagnante, ne produisant à peine 2 millions de bouteilles par année, soit moins de 1% des 220 millions de bouteilles achetées par les consommateurs québécois.

Lire la suite de cet article

Source: HuffPost Québec du 10 août 2017